Le Mail Art vous tente ?

APPEL A MAIL ART  (thème : mer)  toujours d'actualité

Mais aussi APPEL à MAIL ART avec mes thèmes préférés ci dessous :

L'Afrique, les roulottes, la musique, la lecture, les tatouages,
les cabanes dans les arbres, le Street Art, la peinture, le dessin ......

Si vous voulez vous y remettre .....
          ou essayer l'art postal sous toutes ses formes, ne soyez pas timides ...

Vous êtes libres d'employer les matières et supports que vous souhaitez.
Vous pouvez mettre du relief (là je vous conseille de protéger d'un film plastique, c'est plus sûr,
en laissant un trou pour oblitérer le(s) timbre(s))
Coller, déchirer, assembler, coudre, dessiner, peindre, gribouiller   ...... Vous donnez libre cours à votre imagination et vous vous laissez porter quelques instants .....
le temps de créer votre enveloppe folle.

Deux règles à respecter :  
Le mail Art doit être bien timbré (vérifier son poids)  et avoir une adresse bien lisible sur une même face.



Mail Art ensoleillé

Un deux trois ..... Soleil !
Mail Art reçu de Marie
Merci beaucoup ma copine blogueuse mailartiste de Nancy

 



Projet 52 Semaine 13

Thème de la semaine : Printemps 


Alors 

Printemps égale promenade au hasard des chemins avec mon homme









Fol'envelop'




Une envolée vers Hellemmes Lille

            Un peu de bleu brodé pour mamymail

                                   A la première heure du matin, les mains dans la colle

                                                                                                  Un début de journée zen ...








Mille Bises pour Toi Nadine 




                                       
                                         

Mail Art



Vous connaissez les albums antistress


On m'a offert celui ci






Ah il faut de la patience et du temps ...... mais oui comme le Mail Art ça déstresse ça calme les neurones  ..... on ne pense plus à rien !
Un jour j'avais du essayer de me poser et de me concentrer sur mes crayons de couleurs ....
J'ai retrouvé donc cette feuille ...
Une envie d'enveloppe folle ..... Marie aime l'Afrique .... Quelques perles de terre venant d'Afrique justement (ramenées par ma frangine voyageuse) .

Allez ma petite Marie surveille ta boîte !   ;)





Projet 52 Semaine 12

Le thème de la semaine 12 : RÊVER


                                                               


J'ai un peu l'âme gitane ....
Je rêve de roulottes.




Un jour nos  enfants nous ont offert une nuit dans cette roulotte.... C'était trop bien! 😄








Devant mon beau livre d images je rêve encore et toujours ....






























J'aimais bien Daniel Guichard à l'époque
et du coup tiens cette vidéo m'a interpellée ......




Semaine 11 "Le pouvoir des fleurs" pour le projet 52

Cette semaine le thème : "flower power" ... Je me suis dit : Aiiiiii qu'est ce que je vais pouvoir trouver pour le projet 52.  Flower Power me renvoie forcément à ces années colorées en mode  "baba cool" 
Euh ... béééééé ......  je n'ai pas de jolie  "coccinelle" à côté de chez moi, ni de robe fleurie dans mon armoire ...  
Bref j'attendais de voir un peu et finalement  .......  des fleurs !
Des fleurs sous toutes les formes tout simplement 

Alors go ...........

Voici mon bouquet joli, offert ce week-end par ma petite Oriane 
Mon Premier bouquet de jonquilles 

  

Trente six chandelles suite et fin

Marie-Sabine Roger est donc l'auteur




Toujours un petit click pour agrandir 
 afin de lire le résumé 


***

Quelques extraits :

"Au décès de mon père, j'ai repris le flambeau comme d'autres reprendraient la boutique .....
J'étais le prochain sur la liste, je connaissais le jour et l'heure de la convocation.
Je mourais connement à trente six ans moins quelques miettes et sauf à manger le gâteau à 11 h - qui est plutôt l'heure du bouillon - je ne soufflerai moi non plus mes bougies ......"

"- Tu m' écoutes ?
J'ai sursauté. 
Je m'étais endormi pendant mes dernières minutes, comme un parfait abruti que j'étais. 
La pendule était passée sur 10 h 59.

Voilà c'est fini ! J'ai voulu me lever serrer fort Paquita dans mes bras......  
Je me sens juste isolé dans un cocon de ouate.
Avec une impression étrange. ..... 
une voix féminine, 
lointaine,
brouillée, confuse.

Une voix qui se rapproche,
parle de plus en plus fort et plus distinctement.
Une voix qui me hurle à présent dans l'oreille......
mais tout s est recouvert d'un voile .... temps de penser "Ah  c'est donc ça. ... fait chier, merde. .."

Elle est là devant moi ...... il me semble me souvenir que je dois vérifier quelque chose ...... je suis sûr que je le savais tout à l heure..... l'heure ..... Paquita fait un pas de côté et je vois ..... 11 h 04 .
Impossible.

- Allez debout les morts ......

- Allez la bise mon Loulou.

...... Poutou maternel sur la joie ..... 11 h 06 .....

Mon visage enfoui contre ses seins je pleure comme un veau .....
Je suis là .... je suis vivant et j éclate d'un rire hystérique. ...."

***

Pour parler un peu des personnages :

"J'ai connu Nasrine et Paquita 
en arrivant au Lycée ..... 
J'ai pris l'habitude de passer dire bonjour 
à la sortie des cours. ..... 
 Ils étaient comme des parents de fortune, 
une famille à temps partiel.  
Des adultes bienveillants toujours de bonne humeur,  cela existait donc. 
Je n'en avais jamais eu l'expérience........"

"Jasmine ..... C'était la fille la plus trempée 
que j'ai vue de ma vie.
Elle portait une sorte de bonnet de lutin......
Elle pleurait....
il pleuvait ....."

" - ........ Alors en fait ton truc c est de sauver le monde..... tu es persuadée que si les gens viennent  te consoler leur moral va remonter en flèche .....

"C'était le plus fabuleux  chapeau que Jasmine ait imaginé. C'était toute notre histoire......"

***

Vraiment loufoque et sympathique 
cet ami de papier.






Les deux amis qui attendent ...

Je viens de finir un des romans de Marie-Sabine Roger .... j' ai eu envie d'en decouvrir un autre
&
Le deuxième roman, prêté par une amie de vacances qui revient bientôt au village, j'aimerais bien en causer un peu avec elle, donc faudrait que je m'y mette ......
Alors je vais me lover dans mon fauteuil préféré, et partir loin de tout dans un monde nouveau.
Je remviendrai voous en parler plus tard ..

Si vous connaissez ces deux livres  ... laissez un commentaire mais ne me racontez pas toute l ' histoire hein  ?
Allez bonne semaine.
Bises virtuelles aux habitués.




Si vous voulez consulter les critiques un petit click  sur  Babelio







Idem pour ce roman 
Vous cliquez sur cette phrase et vous retrouverez les abonnés de  Babelio



Un ami de papier

Bon rétablissement 
de Marie-Sabine Roger



Un petit click pour agrandir l image 
et lire le résumé 



Quelques lignes .....

"On m appelait "la Terreur".  
Je trouvais  ça génial .
Je me sentais promis à un grand avenir"...

"Depuis, l'eau a coulé sous les ponts. Et, si je n'ai pas coulé récemment avec elle, on peut dire que j'ai failli. On m' a repêché un extremis, il y a quelques jours au milieu de la Seine"......

Histoire de vie .... ça repose les neurones .... c'est cool
Parfois on a besoin de lire fluide .... (sourire)





Tatoo

Toujours fan de tatoos
Celui ci trouvé sur Tatoo Aquarellle et Dentelle réalisé par  Marco Manzo





Projet 52 Semaine 10

Ceux qui passent de temps en temps sur ce blog savent à présent que chaque semaine
une photo à thème se retrouve épinglée sur un post de ma "Bulle"

Le "Projet 52" c'est 52 semaines 52 thèmes 52 photos  sur l'année 2017 (vous pouvez voir les logos sur le coté du blog)





Thé ou Café ? 
C'est le thème de la 10 ème semaine 


Tout un rituel !!!
Je choisis ma tasse .....
Je bois un fond de café .....
Et ensuite ..... si je le peux  ..... j'irai choisir un thé  


Mais je boirai un petit café facilement toute seule 
que le thé je préfère le partager 





159 pages... comme dans un monde à part



"Certains ne deviennent jamais fous...
leurs vies doivent êtres ennuyeuses."
Charles Bukowski

"Ceci est mon histoire vraie, avec des mensonges à l'endroit, à l'envers, 
parceque la vie c'est souvent comme ça."
Olivier Bourdeaut




***
En lisant ce  roman ....
Je me souviens de la folie de Betty 
dans 37°2 le matin 

En parcourant les carnets secrets de Georges
laissés à son fils ..... 
Je me souviens d'une femme extraordinaire, chère à mon coeur, qui est partie retrouver l'amour de sa vie seulement quelques heures après   ....

Je suis parfois déçue quand l'engouement féminin est trop exubérant 
au sujet de derniers romans en vogue  .....
mais là franchement je me suis laissée bercée 
par la drôlerie, la tendresse, les chimères de cette famille extravagante.

***

Résumé sur la quatrième de couverture :

(un click de souris pour agrandir l'image)


Quelques petits bouts de cet ami de papier 


"Le temps d'un coktail, d'une danse ..."

(un petit click pour lire "la phrase")


Nous nous étions mariés, sans témoin, sans prêtre, 
en formulant mille prières inventées.
Devant l'autel, nous avions chanté en tapant dans nos mains 
comme dans les mariages noirs américains. 
Sur le perron, nous avions dansé sur l'air que le transistor de l'auto laissait s'échapper, 
un beau morceau de Nina Simone, 
un morceau qui résonne encore à tout heure de la nuit et du jour." 


"Son comportement extravagant avait rempli toute ma vie, 
il était venu se nicher dans chaque recoin, 
il occupait tout le cadran de l'horloge, 
y dévorant chaque instant. 
Cette folie je l'avais accueillie les bras ouverts, 
puis je les avais refermés pour la serrer fort et m'en imprégner, 
mais je craignais qu'une telle folie douce ne soit pas éternelle. 
Pour elle le réel n'existait pas. 
J'avais rencontré une Don Quichotte en jupe et en bottes, 
qui chaque matin, les yeux à peine ouverts sautait sur son canasson, 
frénétiquement lui tapait les flancs, 
pour partir au galop à l'assaut de ses moulins lointains quotidiens. 
Elle avait réussi à donner un sens à ma vie en la transformant en un bordel perpétuel. 
Sa trajectoire était claire, elle avait mille directions, 
des milliers d'horizons, 
mon rôle consistait à faire suivre l'intendance en cadence, 
à lui donner les moyens de vivre ses démences et de ne se préoccuper de rien"



"Cette vie là exigeait une exclusivité pleine et entière, 
alors que je lui avais enfin offert l'enfant que chaque matin elle commandait, 
je savais bien qu'un jour il me faudrait me séparer de mes garages, 
tout liquider pour me consacrer totalement à ma charge. 
J'étais conscient que sa folie pouvait un jour dérailler, 
ce n'était pas certain mais, avec un enfant,
 mon devoir était de m'y préparer, 
il ne s'agissait plus désormais de mon seul destin, 
un bambin y serait mêlé, le compte à rebours était peut-être lancé. 
Et c'est sur ce "peut-être" que tous les jours nous dansions et faisions la fête." 


***

 Quelques mots de l'enfant .....

"A l'école rien ne s'était passé comme prévu, 
alors vraiment rien du tout, surtout pour moi.
Lorsque je racontais ce qui se passait à la maison, la maîtresse ne me croyait pas 
et les autres non plus, alors je mentais à l'envers. 
il valait mieux faire comme ça pour l'intérêt général et surtout pour le mien. 
A l'école, ma mère avait toujours le même prénom, 
Mademoiselle Superfératoire n'existait plus, 
l''Ordure n'était pas sénateur, 
Mister Bojangles n'était qu'un bête disque qui tournait comme tous les disques, 
et comme tout le monde je mangeais à l'heure de tout le monde, c'était mieux ainsi. 
Je mentais à l'endroit chez moi et à l'envers à l'école, 
c'était compliqué pour moi mais plus simple pour les autres. 
Il n'y avait pas que le mensonge que je faisais à l'envers, 
mon écriture aussi était inversée. 
J'écrivais comme "un miroir", m'avait dit l'institutrice, 
même si je savais très bien que les miroirs n'écrivaient pas. 
La maitresse aussi mentait parfois mais elle, elle avait le droit. 
Tout le monde faisait des petits mensonges 
parce que la tranquillité c'était mieux que la vérité, rien que la vérité, toute la vérité. 
Ma mère aimait beaucoup mon écriture miroir, 
et quand je rentrais de l'école elle me demandait d'écrire
 toutes les choses qui lui passaient par la tête, 
de la prose, des listes de courses, des poêmes à l'eau de rose."

***

Voilà je ne vais pas vous en écrire plus mais il me semble que ces quelques mots donne le tempo